qu'est-ce que la céramique ?

Bref historique

- IV° millénaire avt JC - Moyen-Age : poterie en Italie terre cuite vernissée gravée sur engobe                          estampée en...
En savoir plus

qu'est-ce que la restauration d'objets d'Art ?

A l'origine, le raccommodeur de faïence permettait de prolonger l'usage d'un objet domestique par l'application d'agrafes. Aujourd'hui, le restaurateur de céramiques masque les interventions sans mettre en péril l'objet. La restauration a pour but de prolonger la vie d'un objet en ralentissant le processus de dégradation dû au vieillissement de sa matière ou un accident naturel survenu ou provoqué par l'homme. Elle a pour but de restituer l’intégrité de l’œuvre afin de permettre sa lecture sans commettre un faux artistique ou un faux historique.

plusieurs solutions s'offrent à vous :
- le simple collage : il peut parfois suffire de coller une pièce pour qu'elle retrouve sa forme d'origine .
Un conseil : n'essayez pas de recoller vous-même les morceaux, j'utilise des produits professionnels et la technique demande de l'expérience !
Si les morceaux sont cependant déjà collés, et mal collés, pas de panique, il sera possible de les décoller sans abîmer la pièce, pour refaire un collage impeccable qui permettra ensuite de faire une restauration qui peut être soit « dite de musée » , soit invisible ou « illusionniste ».

- une restauration de musée ou semi – illusionniste consiste en une reprise sur le dessus de la pièce, sur la partie visible ; le dessous n'étant alors pas restauré, mais juste collé. Les lignes de cassure seront alors visibles à l'arrière ou au dos de la pièce (des assiettes accrochées au mur par exemple, nécessitent une restauration semi – illusionniste ).

- une restauration totale masque les lignes de cassure, les éclats, les fêles, tous les dommages subis, l'objet paraît alors comme à l'origine, et personne ne voit que la pièce a été cassée. Sont aussi refaites les parties manquantes comme par exemples sur les statues ( bras ou doigt ou objet absent ...).


Aucune pièce restaurée n'est recuite, toutes les restaurations se font « à froid » dans le respect de l'authenticité et la réversibilité.

La restauration d’un objet se fait en plusieurs étapes :

- Le nettoyage : mise à plat des pièces déjà restaurées, suppression d’anciens collages, agrafes, tâches et fêles... Il est souvent nécessaire de "démonter" une pièce qui a fait l'objet de réparations approximatives ou anciennes. Le but est d'avoir sur la table les morceaux de la pièce sains et propres.

- Le collage : par infiltration. Il est aujourd'hui possible de coller efficacement tous les matériaux, (faïence, porcelaine, biscuit de porcelaine, terre cuite, grès, plâtre...) L'étape du collage doit être réalisée avec le plus grand soin, un ajustement très précis des pièces ainsi qu'un maintien efficace de celle-ci pendant le séchage sont les atouts pour la réussite de cette phase cruciale.

- Le bouchage, le ponçage : préparation de la pâte de bouchage. Avant le ponçage, ultime étape avant la peinture, les petits défauts, fissures et accidents minimes sont rebouchés à l'aide d'une pâte. Après séchage, il ne reste plus qu'à effectuer un ponçage manuel soigné.

- Le moulage et le modelage : différentes techniques de moulage (plâtre ou résine)... Si c'est possible, un moulage souple est réalisé à partir d'un élément similaire. Dans le cas contraire, il faut modeler ou sculpter la pièce manquante, sans le « trahir ».

- La peinture : recherche de la couleur de fond et application à l’aérographe, reprise des décors au pinceau. Il s'agit maintenant de retrouver avec précision les couleurs d'origine. Pour le fond, l'application se fera à l’aérographe, le décor sera quant à lui reconstitué au pinceau. 

Enfin, pour achever la restauration, un glacis ou vernis incolore et inaltérable sera appliqué sur la pièce.